Media Release

< Back to Media

L’Association canadienne des producteurs d’acier (ACPA) est abasourdie par l’annonce de Donald Trump invoquant l’Article 232 sur les tarifs et exige une réaction immédiate de la part du gouvernement du Canada

OTTAWA, 31 mai 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- L’Association canadienne des producteurs d’acier (ACPA) a exprimé aujourd’hui sa profonde déception quant à la décision de l’administration Trump d’invoquer l’Article 232 pour imposer un droit tarifaire de 25 % lié à la sécurité nationale sur les importations d’acier en provenance du Canada.

« L’ACPA exhorte le gouvernement du Canada à réagir immédiatement et de manière significative à ces tarifs américains, ce qui devrait inclure, sans toutefois s’y limiter, les droits sur les produits d’acier américains actuellement importés au Canada », a déclaré Joseph Galimberti, président de l’ACPA.

« Nous estimons en outre que le gouvernement canadien devrait prendre lui-même l’initiative d’une mesure de sauvegarde qui comprendrait l’application de mesures correctives afin d’apporter l’allégement indispensable contre la hausse rapide des importations d’acier au Canada, à la suite des tarifs imposés en vertu de l’Article 232 ».

« La décision d’aujourd’hui représente une attaque sans fondement contre les 23 000 ménages canadiens dont les moyens de subsistance sont directement soutenus par l’emploi dans l’industrie de la fabrication d’acier au Canada », a déclaré M. Galimberti. « Le Canada a une longue histoire de commerce équitable et équilibré de l’acier avec les États-Unis, au bénéfice mutuel des deux pays. L’annonce faite aujourd’hui par l’administration Trump ne fait pas progresser les intérêts de sécurité nationale des États-Unis, mine notre compétitivité nord-américaine commune, ne s’attaque pas aux causes profondes de la surcapacité mondiale et ne décourage pas le commerce injuste de l’acier à l’échelle mondiale. Ces tarifs risquent aussi de retarder les projets américains, ce qui augmentera considérablement les coûts pour les entreprises américaines et nuira aux emplois américains qui dépendent de l’acier canadien ».

L’ACPA apprécie les efforts importants que le gouvernement du Canada a consacrés à cette question depuis le début des enquêtes sur l’acier et l’aluminium, en vertu de l’Article 232. Cependant, compte tenu de l’annonce faite aujourd’hui par l’administration Trump, des mesures réactives importantes sont maintenant requises.

À propos de l’association canadienne des producteurs d’acier

L’Association canadienne des producteurs d’acier est le porte-parole national de l’industrie sidérurgique primaire du Canada. Elle s’emploie à garantir un environnement commercial compétitif et durable à ses membres et aux parties prenantes de la chaîne d’approvisionnement. Les producteurs d’acier canadiens font partie intégrante de l’économie canadienne et sont un fournisseur vital pour de nombreux segments de l’industrie nord-américaine, notamment les secteurs de l’automobile, de l’énergie, de la construction et des transports.

-trente-